HISTOIRE D'EN RIRE 3

 

 Le Ministre N. Sarkozy visitait une école primaire et il se rendit dans une des classes.
Le professeur et les élèves étaient au milieu d'une discussion sur les mots et leur signification.
Le professeur demanda au Ministre s'il voulait bien mener la discussion sur le mot "tragédie".
Alors l'illustre meneur demanda à la classe un exemple de "tragédie".
Un petit garçon se leva et proposa : "si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ et qu'un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie".
"Non", dit Sarkozy, "ce serait un accident".
Une petite fille leva la main : "si un bus scolaire transportant 50 enfants tombait d'une falaise, et que tout le monde serait tué à l'intérieur, ça serait une tragédie".
"Je crains que non", expliqua Sarkozy. "C'est ce qu'on appellerait une grande perte".
Le silence se fit dans la salle. Aucun autre enfant ne se porta volontaire.
Sarkozy chercha dans la salle. "N'y a-t-il personne ici qui puisse me donner un exemple de tragédie?"
Finalement, au fond de la salle, un petit garçon leva la main...
D'une voix calme il dit: "Si l'avion Ministériel vous transportant vous et Cécilia était frappé par un "tir de missile ami" et était complètement désintégré, ça serait une tragédie".
"Formidable!" s'exclama Sarkozy. "C'est exact. Et peux-tu nous dire pourquoi ce serait une tragédie?"
"Eh bien", dit le garçon, "il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte, et probablement pas un accident non plus."

............................................................................................................................................................................................

 Trois supporters, un Marseillais, un Lensois, et un Parisien, sont dans le même bus, et soudain, le chauffeur du bus aperçoit une voiture à l«envers sur le bas-côté. Tout le monde descend, et les trois supporters se retrouvent face à une superbe jeune femme allongée, apparemmment évanouie, et complètement nue.
Comme ce sont néanmoins des gentlemen, le supporter marseillais pose son bonnet de l«OM sur le sein gauche de la fille, puis le supporter lensois protège le sein droit, et enfin le supporter parisien lui pose son bonnet sur le sexe.
Quelques minutes plus tard, le SAMU arrive, et un médecin commence à examiner la jeune fille. Il enlève une fois le bonnet lensois, puis le repose, fait de même avec le bonnet marseillais, puis le remet à sa place. Enfin, il soulève le bonnet du PSG, et le repose, mais, juste après, il le resoulève, le repose, et cela quatre fois de suite...
Le Supporter Parisien, irrité, lui lance:
- Hé mais ça va pas? T«es quoi toi? Un pervers ou quoi?
Le médecin le regarde alors et lui répond:
- Non, c«est pas ça, mais je comprends pas, d«habitude sous ce genre de bonnet, il y a toujours un trou du cul

...........................................................................................................................................................................................

 A la mort de ma belle-mère, je me suis occupé des arrangements funéraires :
Le croque-mort m'a posé cette question :
- Alors, que fait-on, on l'embaume, on l'incinère ou on l'enterre ?
Je lui ai répondu :
- Mieux vaut ne prendre aucun risque, faites lui les 3 !!! On ne sait jamais !!!

.........................................................................................................................................................................................

Trois camarades périssent en même temps dans un accident de route.
Ils arrivent au ciel et là, St-Pierre leur pose à tous la même question :
- On va vous enterrer dans quelques jours. Lorsque vos amis et parents seront réunis autour de votre cercueil, qu'espérez-vous les entendre dire ?
Le premier répond : J'aimerais les entendre dire que j'ai été le plus grand médecin depuis Louis Pasteur. Et un père de famille exemplaire.
Le second se prononce à son tour :
- J'aimerais qu'ils disent que je fus un professeur de faculté exceptionnel et époux idéal que ma femme méritait.
Et le troisième de répondre :
- Moi, je préférerais les entendre dire : " Regardez, il bouge ! "

..................................................................................................................................................

Un jour, un voleur entre par effraction. Il allume sa lampe de poche et regarde autour de lui afin de voir s’il y a des objets de valeur. Il entend alors dans le noir une voix lui disant : « Jésus sait que tu es là! » 
> > > > > Il sursaute , éteint sa lampe de poche et ne fait plus aucun bruit.
> > > > > Après un certain temps, n'entendant plus aucun bruit, il rallume sa lampe de poche et se rend à la chaine stéréo afin de la dérober.
> > > > >  Juste au moment où il tire la chaine stéréo afin de débrancher les fils, il entend de nouveau : « Jésus te surveille! »
> > > > > Mort de peur, il fait de nouveau le tour de la pièce   en la balayant avec sa lampe de poche. Et alors il s'aperçoit de la provenance de la voix.
> > > > > Il s’agit d'un perroquet

Il demande “As-tu dit ça? ”en regardant le perroquet.
> > > > >  « Oui » confesse le perroquet, j'essaie de te prévenir qu'il te surveille ».
> > > > >  Le voleur se calme :  "Me prévenir ? Qui es-tu?". 
> > > > > Je me nomme « Moïse ».
> > > > >  « Moïse ? Qui peut bien appeler son perroquet Moïse ! ».
> > > > >  Et le perroquet répond : "Les mêmes qui ont appelé leur Rottweiler Jésus !"